AGASHI sur les réseaux sociaux


Agashiburundi

@agashiburundi

+257 75 055 055


Radios partenaires

AGASHI ici

AGASHI 4.0 EPISODE 93

À Mugwiza, Yoyo est en train d’expliquer à Vivina qu’ils ne peuvent plus continuer ensemble car Yoyo mène une double vie. Yoyo explique à Vivina qu’il a non seulement des informations qu’elle sort avec un autre garçon. Vivina nie cette relation mais explique qu’il y a un camarade d’école qui l’aide à prendre des notes et à faire ses devoirs. Yoyo met en garde Vivina qu’une fois il entend encore cette histoire qu’il y a l’abandonner pour de bon.

À Burisho, Gahore et Seba sont en train de ranger le mobilier au salon. Ils se préparent pour le mariage. Gahore est très contente, Seba a installé même une radio cassette. Seba remercie Gahore pour avoir accepté d’envoyer les enfants chez leur père. Cependant, Gahore dit à Seba qu’elle aimerait leur rendre visite de temps en temps. Seba refuse catégoriquement, il lui donne l’ordre de couper court avec Thierry et ses enfants. Il lui dit qu’ils auront des enfants propres à eux. Ensemble, ils font la liste des invités au mariage.

À Kagona, c’est à la maison chez Gudura. Kathia raconte à Vanessa que la gérante du bar KU MUNYEMWE lui a donné un avertissement pour qu’elle quitte car elle a refusé de faire le massage et de la plonger dans la prostitution. Kathia dit que c’est pour cette occasion qu’elle vient voir Vanessa pour demander un emploi de gestion de stock et devenir veilleur la nuit à INEZA COOP. Gudura lui dit que cela n’est pas possible pour une fille de devenir un veilleur. Vanessa lui dit que le seul travail qui est à la coopérative est celui d’aider les maçons dans la construction comme la Coopérative va commencer à construire son bureau dans les plus proches jours à venir. Kathia accepte ce travail. Vanessa lui dit qu’elle ne peut pas donner sa confirmation sans consulter les autres, mais lui donne espoir. Désespérée, Kathia dit que si elle ne parvient pas à avoir une autre opportunité de travail, qu’elle retournera chez elle. Gudura lui dit de venir vivre chez elle en attendant que Vanessa lui donne réponse.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 93


AGASHI 4.0 EPISODE 92

À Bukima, Gaëlla est dans sa chambre, Lala vient la voir pour la supplier de retourner à l’école. Entre-temps le téléphone de Gaëlla sonne. C’est Davy. Celui-ci veut revoir Gaëlla. Il dit qu’il l’aime encore malgré ce qu’elle a fait. Gaëlla répond qu’elle a bien réfléchi. Leur relation était basée sur la débauche, qu’il vaut mieux en rester là. Davy commence à l’injurier et Gaëlla coupe la connexion. Lala est dépassée par la réaction de Davy.

À Kagona, c’est dans la palmeraie que INEZA COOP vient d’acheter. Mudiri, Vanessa, Zuena et Célia, membres de la coopérative, sont contents. Ils localisent où ils construiront le bureau de la coopérative pour que les frais de loyer puissent servir pour d’autres fins. Ils disent aussi qu’ils procéderont à la transformation de l’huile de palme avec du palmier qui se trouve déjà dans le champ qu’ils viennent d’acheter. Ils disent que ce qui est urgent est de chercher un ingénieur de construction pour leur faire tout le devis afin qu’ils procèdent à la construction le plus tôt possible.

À Burisho, chez Bugohe où loge Kayange. Ruberika est venue la visiter. Elle trouve KAYANGE très misérable dans un endroit incommode. Ruberika regrette de voir Kayange dans cette situation, à cause de sa mauvaise conduite. Kayange raconte à sa marraine tous les malheurs qu’elle rencontre, que même KWASA le responsable de tout ceux-là, l’a abandonnée. Que le grand frère de KWASA, le propriétaire de la petite maisonnette du nom de BUGOHE, vient chaque fois tard la nuit pour lui faire des avances. Ruberika interdit catégoriquement Kayange de ne pas céder à ces tentations. Kayange demande à Ruberika d’interceder pour qu’elle l’aide à demander pardon à ses parents.



AGASHI 4.0 EPISODE 90

À Kagona, au bar Kumunyemwe, Katia reste endormie. Peggy lui demande si elle a abandonné le travail après deux jours sans travailler. Kathia lui dit qu’elle veut un autre emploi qu’elle ne veut plus se prostituer. Peggy la menace de la renvoyer si elle ne veut plus travailler, surtout qu’il ya d’autres filles pour la remplacer.

À Bukima, Lala vient rendre visite à Gaëlla. Elle lui parle de la manière dont elle se prépare à la compétition. Elle lui demande comment les choses se sont passées jusqu’à ce que leur histoire avec Nado soit virale.

À Burisho, au cabaret, Tigiri et Thierry parlent des problèmes qui sont dans leurs ménages. Thierry regrette le fait que Funny ait refusé de revenir à la maison. Tigiri lui conseille de ne pas céder au chantage de Funny. Thierry lui dit qu’il ne pourra pas élever seul les enfants. Tigiri lui dit de rester ferme, que Funny finira par revenir, qu’un homme digne de son nom ne peut pas montrer sa faiblesse à une femme. Il lui raconte comment il a fait taire sa femme qui voulait chasser sa petite sœur Keza.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 90


AGASHI 4.0 EPISODE 89

À Mugwiza, chez Gusino. Ruberika vient rendre visite à Meliya. Elle dit que sa fille Kayange est allée chez Kwasa mais que ce dernier l’a abandonnée. Elle dit qu’elle tient l’information de Titina qui elle aussi l’a apprise de Vivina qui est allée voir Kayange. Meliya dit qu’elle ne peut pas aller la voir car elle connaitra des ennuis avec Gusino. Elle accepte de donner à Ruberika, de la farine et du haricot pour Kayange.

À Burisho, chez Tigiri. Zita demande à Keza pourquoi elle ne va pas à l’école. Elle explique qu’elle attend Tigiri pour l’amener sur son vélo. Zita est en colère et dit que Keza devrait retourner chez elle. Tigiri sort de la chambre et intime sa femme de ne plus maltraiter sa sœur. Tigiri lui dit que sa petite sœur restera chez lui jusqu’à ce qu’elle finisse les études.

À Kagona, chez Gudura. Vanessa raconte qu’un membre de la coopérative a failli mourir d’un coma éthylique. Elle explique à sa mère, que Kathia lui a dit que ces boissons très alcoolisées sont servies au bar Kumunyemwe chez Wadudu. Kathia dit en avoir été témoin lorsqu’elle était la gérante du bar. Gudura dit que cela ne devrait pas rester sous silence. Il faut le dénoncer.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 89


AGASHI 4.0 EPISODE 88

À Bukima, au travail chez Donatien. Raphael arrive et est très en colère. Il cherche Donatien pour le battre mais sa femme Maman Gaëlla et Bukuru lui conseillent de ne pas se faire justice. Bukuru s’en moque et leur dit que Donatien est intouchable. Rien ne pourra lui arriver en justice. Il trouve d’ailleurs que leur fille est irrécupérable vu son comportement.

À Kagona, le soir au resto bar Kumunyemwe. Midiri est ivre car il a pris un verre de trop suite à la consommation de l’alcool à forte dose livré par Peggy et Wadudu. Mudiri ne peut plus marcher, il vomit et se pisse dessus. Une situation qui effraie Peggy, Gipapu et Wadudu. Ils décident de l’emmener chez Wadudu pour qu’il y passe la nuit afin de voir s’il s’en remet le lendemain.

À Mugwiza, Kayange entend Bugohe qui toque sur la petite porte. Bugohe lui dit de ne pas s’inquiéter afin de ne pas réveiller sa femme. Il explique à Kayange qu’il devrait prendre la place de Kwasa afin que la grossesse arrive à terme sans problème avec un enfant qui a toutes les parties du corps. Mais Kayange lui dit que malgré les difficultés, elle doit rester fidèle à Kwasa et attendre son retour.

PMC-Burundi · AGASHI 4.0 EPISODE 88


Claude Ndayikeza, Délégué Général, Lycée Saint Augustin de Rumonge




a

« Cette activité nous a rappelé le comportement à adopter en rapport avec les violences basées sur le genre. Elle nous a montré comment secourir, tant psychologiquement que matériellement, une personne victime d’un viol. De plus, sachant que certaines réponses pouvaient se lire à travers le feuilleton AGASHI, beaucoup d’entre nous vont devoir suivre régulièrement ce feuilleton afin de gagner des prix tels que ceux gagnés aujourd’hui en répondant aux diverses questions posées.

«Je lance un appel à mes collègues qui n’ont pas suivi ce jeu concours, peut-être parce qu’ils avaient faim à la sortie de classes, à ne plus s’absenter dans de telles occasions car elles nous permettent de nous ouvrir et connaître ce qui se passe au pays, au lieu de rester à la maison».






Retour à la page d'accueil