AGASHI sur les réseaux sociaux


Agashiburundi

@agashiburundi

+257 75 055 055

ANDROID App:


Radios partenaires

AGASHI ici

Agashi 2 épisode 208

A Kagona, Ange aide Lysa à faire la propreté dans la maison, toutes regrettent de la façon dont Kenger est mort. A Mugwiza, Soto et RUBERIKA sont content d’avoir une nouvelle moto. A Kagona, Béatrice présente son prix, un ordinateur, à ses parents; ils sont contents.



Agashi 2 épisode 207

A Burisho, c’est la fête chez Tazaro, Rudo a bien réussi. A Kagona, chez le sorcier, Kengeri succombe sur sa blessure, Pondero est tourmenté! A Bukima, Lysa va récupérer ses biens à Kagona.



Agashi 2 épisode 206

A Mugwiza, la famille de Soto et Ruberika reçoit leur prix pour avoir été un modèle dans le planning familial. A Bukima, Claude et Popina sont infligés une peine de prison. A BUrisho, c’est de la joie chez Tazaro, Rudo a réussi à ses examens.



Agashi 2 épisode 205

A Kagona, Lysa ne trouve pas Kengeri à la maison, elle ne sait pas ce qui lui est arrivé. A Burisho, c’est la journée mondiale de santé mentale, Febu qui s’est distinguée dans l’encadrement des malades mentaux reçoit un prix. A Mugwiza, Soto est informé qu’il a été choisi comme modele en matière de planning familial.



Agashi 2 épisode 204

A Bukima, Ange vient de décrocher un bon contrat, elle et sa mère sont excitées. A Mugwiza, Jeanne apprend que sa mère est morte, elle tombe en syncope. A Kagona, Béatrice demande à LYSA de l’accompagner à BUKIMA pour récuperer son prix.



La deuxième phase d’AGASHI lancé au Burundi



Ce mardi 23 août, Population Media Center, une organisation spécialisée dans le développement et la mise en œuvre de programmes de communication pour le changement positif social à travers le monde, a lancé au Burundi la 2è phase de son feuilleton qui est devenu très populaire au sein de la communauté burundaise.


a

Le gouvernement burundais salue les réalisations faites par Population Media Center au Burundi à travers le célèbre feuilleton »AGASHI» depuis qu’il a commencé ses activités au Burundi en 2014, soulignant qu’il a énormément contribué à la prise de conscience sociale pour une vie saine et prospère au sein du peuple burundais.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement de la deuxième phase d’AGASHI à Bujumbura ce mardi 23 août, 2016, Dr Jocelyn NSANZERUGEZE qui avait représenté la Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a salué le professionnalisme innovant à travers ce feuilleton qui «a énormément marqué l’opinion du public et les auditeurs burundais de tous les coins du pays tout entier », comme elle a si bien dit.
Elle a apprécié la contribution de PMC comme l’un des partenaires clés dans le traitement des différents défis Burundi.

« Ainsi, le feuilleton radiophonique "AGASHI" produit par Population Media Center s’est inscrit dans les outils énormes de communication et de sensibilisation de la population pour stimuler un changement positif de comportement pour une vie meilleure. Les thématiques couvertes par ce feuilleton telles que le planning familial , la malnutrition, les IST et VHI/SIDA, les violences sexuelles et basées sur le genre, la santé de la reproduction cher les jeunes et les adolescents, le peace building, pour ne citer que celles-ci, lui ont permis de gagner une popularité sans précédent au sein de la population burundaise », a-t-elle ajouté.

Dr. NSANZERUGEZE a félicité PMC-Burundi pour avoir gagné le prix mondial décerné par Population Institute, qui a été officiellement présenté au gouvernement lors de la cérémonie. Pour elle, le trophée est une reconnaissance du fait qu’AGASHI est allé au-delà des frontières du Burundi comme le meilleur outil de communication pour le changement de comportement.

JPEG - 26.9 kb
Dr Jocelyn NSANZERUGEZE reçoit le trophée remis symboliquement au Gouvernement du Burundi, par Jean-Bosco NDAYISHIMIYE, Représentant Résident de PMC Burundi (Photo : PMC)

« Avec la première phase, PMC Burundi a prouvé son labeur et nous l’encourageons à aller de l’avant pour garder cet honneur qu’il a gagné tant au niveau national qu’au niveau mondial. C’est un honneur, non seulement pour PMC Burundi, mais aussi pour toute la nation burundaise que vous servez», a-t-elle dit, louant toute l’équipe PMC-Burundi pour ce prix qui, selon elle, reflète le résultat de leur travail assidu.

De son côté, William N. RYERSON, Président de Population Media Center international, qui avait également assisté à cette agréable cérémonie de lancement, a exprimé sa gratitude à l’équipe PMC Burundi pour son travail assidu qui lui a permis de remporter le trophée, une fierté non seulement pour PMC Burundi, mais aussi pour PMC international, a-t-il souligné.

«Cela fait 34 ans maintenant depuis que j’ai débuté ma carrière au sein de Population Institute. C’est donc un honneur pour moi de voir Population Media Center Burundi remporter le trophée décerné par ce prestigieux Institut ", a-t-il dit.

De son côté, Jean-Bosco NDAYISHIMIYE, Représentant Résident de PMC-Burundi, a réitéré la détermination de PMC à contribuer à la sensibilisation de la population pour un changement social positif pour un Burundi prospère.

PMC a commencé ses activités au Burundi en 2013 et a produit depuis lors, le feuilleton AGASHI qui lui a valu une grande appréciation des Burundais qui le voient comme une machine efficace pour un changement positif de comportements en tout .

JPEG - 32.8 kb
Parmi le public présent figuraient les représentants des différents partenaires de PMC, les scientifiques, les représentants des médias, parmi tant d’autres (Photo : PMC)

Cette deuxième phase d’AGASHI a été soutenue par plusieurs organisations telles que le FNUAP, SEGAL Family Foundation, PSI, UNICEF, Bergstrom Foundation, la coopération suisse et le Royaume des Pays-Bas.

Le Burundi est l’un des 54 pays dans lesquels Population Media Center opère. Le président RYERSON de PMC a mentionné que l’organisation qu’il dirige s’attèle pour étendre ses activités à travers le monde. Il a fait savoir que PMC est dans le processus de lancer d’autres programmes comme au Rwanda avec un troisième programme pour aborder la question de la santé reproductive et la protection de l’enfant, en Ethiopie pour travailler sur la planification familiale, au Nigeria pour traiter des questions liées à la santé reproductrice, la planification familiale et la conservation. Ailleurs dans le monde, PMC lance un deuxième programme de télévision au Mexique pour travailler sur les grossesses chez les jeunes, au Guatemala pour traiter des questions liées à la planification familiale et au Népal pour contribuer à lutter contre les mariages précoces. En outre, plusieurs programmes sont en cours de lancement aux Etats-Unis en particulier au sein des communautés hispaniques et afro-américaines pour traiter plusieurs questions, y compris la parentalité adolescente, le planning familial, l’éducation et la lutte contre la violence parmi tant d’autres.





Réaction/ Gira ico ushikirije



Retour à la page d'accueil